Comment la nourriture finira par nous tuer,de par notre intérieur…

Il y a bien longtemps, avant que l’humain ne se regroupe et forme des tribus ; l’homme vivait dans la crainte d’être pris en chasse et dévoré par le premier réel prédateur qu’il pouvait rencontrer.

Il fallait donc être tout le temps vigilant et malheureusement beaucoup y ont quand même perdu la vie.

En effet les prédateurs de l’époque étaient doués pour pister leurs proies sur de longs trajets, surtout en faisant usage de leurs sens exacerbés.

jeune tigre à dents de sabre

 

 

Qu’est ce que nous pourrions retenir de ceci!

Que notre corps, à l’heure actuelle, a totalement laissé à l’abandon notre cerveau pas!

Nos connaissances de l’organisme sont telles, qu’on se met un tas de choses dans la bouche sans penser qu’à un moment cela passera dans nos intestins et finira enfin dans nos artères.

Ainsi, notre corps vieux de millions d’années, fera au mieux pour s’alimenter de ce qu’il peut trouver dans ce que nous absorbons. Ceci afin de nous maintenir à 37 degrés et aussi à nous faire tenir sur nos deux jambes le plus longtemps possible.

 

Nous sommes bien loin de l’humain, qui, étant tous les jours sur le qui-vive, était prêt à s’enfuir ou a se battre pour protéger les siens au moindre craquement de branche trop proche de là où il vit !

 

 

Qu’elles conséquences cela a pour nous(réellement)?

Laissez-moi vous dire que le matraquage publicitaire à bien fait son jeu ! (Réduisant notre instinct à zéro)

Aujourd’hui, qui a il de mal a manger bonbons, biscuits, barre chocolatées, croissants et une pizza dans une même journée ?

  • Si vous me dites qu’il n’y a rien de grave (même occasionnellement) alors vous êtes en danger, car vous êtes un consommateur convaincu hypnotisé par les campagnes publicitaires

Pour résumer, vous avez dit oui, un trop grand nombre de fois à la malbouffe et vous vous sentez incapable de lui résister (pour l’instant… 😉

  • Si vous avez tiré la sonnette d’alarme avant la fin de la phrase, voyons si nous pensons pareil… :

 

  1. Votre instinct est toujours bien présent, le commercial le sait et l’utilisera contre vous !
  2. On vous a fait croire depuis que vous êtes enfants que nous sommes différent d’un animal… notre tube digestif pense le contraire !
  3. La chimie a trouvé des processus chimiques qui font que l’on a envie d’encore plus manger. Se faisant, notre estomac se détend pour avoir ensuite difficile d’atteindre la sainte satiété qui demande à stopper de se nourrir.
  4. Lorsque vous pensez à vous nourrir, votre cerveau vous fait confiance ! Vous mettriez n’importe quoi dans votre bouche et l’avaleriez, votre tube digestif trierait les nutriments (s’il y en a !) de ce que vous avez mangé et évacuer le reste.
  5. Lorsque la salive vous monte, vous désirez vous nourrir et comme vous avez faim, vous mettriez plein de choses qui vous ont laissé un agréable souvenir dans votre bouche sans penser aux conséquences futures (surpoids, famine 1 h plus tard, pic d’insuline…)
  6. Dans une nutrition optimale, il faut tenir compte de la valeur nutritionnelle de chaque ingrédient. Ainsi, vous devez apporter suffisamment de protéines, lipides, mais aussi vitamines et minéraux. Les glucides faisant du gras ; ils sont à éviter si l’on n’est pas averti de comment bien les consommer.
  7. Lorsque vous avez un physique idéal (ex:enfant en croissance) vous n’avez que peux de choses qui peuvent vous atteindre ! Par contre, lorsque vous êtes dans le déclin (déjà en surpoids, trop âgé ou atteint par une maladie invalidante) votre organisme à besoin d’aide ! Et comme vous et vos intestins ne parlez plus le même langage, vous pensez savoir se qui est bon pour lui et le gavez avec tout un tas de choses soi-disant « bonnes pour la santé » sans savoir se qu’il va se passer dans votre avenir (voyez votre corps comme à un sac à dos, dans lequel chacune de vos actions bonnes ou mauvaises vous ont fait ajouter ou enlever une pierre à chaque fois dedans)
  8. Lorsque l’univers s’est créé, la vie était déjà prévue pour s’y développer (nous sommes la preuve que cela est possible) en seulement 200 ans d’industrialisation nous nous sommes crus maîtres de notre évolution.

Ainsi, tout problème trouve sa solution et une fois que tout le monde fait pareil, on trouve bizarre que quelqu’un ne fasse pas comme les autres… changeons tout ça !

Ainsi, comme vous avez pu le lire, beaucoup de choses nous ont été apprises enfant comme maîtrisées, mais en fait elles ne le sont pas vraiment. Je pense que la peur de l’inconnu a voulu que les cases ne restent pas vides et parfois même nos ancêtres ont rempli ces cases par n’importe quoi (le bel exemple est le président américain Dwight Eisenhower et la campagne anti gras qui a suivi ces complications cardiaques)

  • Ancel Keys prétend que c’est à cause du gras de l’alimentation, passant dans les artères et provocant par la suite des bouchons (à titre d’exemple, chauffez du beurre à 37 ° et tentez de le boire à la paille, cela vous donne l’image du gras dans vos artères)
  • John Yudkin prétend que c’est le sucre sous toutes ces formes qui est responsable de l’encrassement de nos artères.

Les dossiers sont publics et comme s’est arrivé à un président américain… beaucoup de monde c’est lancé à corps perdu dans le débat. Profitons en pour en tirer conseil !

arret cardiaque reconnaitre symptomes

Maintenant, laissez-moi vous donner mon opinion :

huile olive tombe dans eau

  • Notre intestin grêle, responsable de l’absorption des lipides, mesure entre 3 et 6 mètres comparés au gros intestin, responsable de l’absorption du liquide, faisant de 1 à 1,5 mètre. Notre corps est donc prévu naturellement à tirer plus d’énergie du gras que d’une autre substance (les molécules de protéines quant à elles, passent dans l’intestin grêle, agglutiné à des molécules de lipides produites par la bile venant de notre propre foie)

Bien évidemment, il faut être à notre époque pour en savoir autant. En attendant, il serait idiot de continuer de « mauvaises anciennes méthodes » inculquées par nos ancêtres sachant que celles-ci sont reconnues toxiques et nocives sur le long terme sur notre santé.

Laissez-moi maintenant vous expliquer brièvement comment le sucre est géré par l’organisme :pleins de bonbons et sugar écrit dans du sucre

  • Dans la racine d’une plante, celle-ci produit glucose et fructose pour faire respectivement pousser les feuilles et entrer en floraison afin de produire des fruits et ainsi coloniser le plus d’espace possible. Nous, l’humain, grâce à notre technologie avons trouvé comment extraire des fibres le divin nectar appelé sucre (le procédé est assez facile, faites bouillir une purée de betterave, filtrez l’eau et récupérez le sucre ensuite décanté)

Dans le sucre, nous avons donc du glucose et du fructose et notre organisme… ne comprend ensuite plus rien ! D’habitude, manger autant de sucre nous aurait fait consommer des tonnes de racines, mais ici, on lui donne juste ce qu’il devrait tirer de celles-ci, sans qu’il ait à les digérer.

Que se passe-t-il donc ensuite alors ?

  1. Le glucose provoque le pic d’insuline, mettant à mal notre pancréas qui doit empêcher notre sang de devenir semblable à du miel. En effet, le sucre arrive dans les artères et s’il ne se passe rien, notre sang devient comme du sirop et ensuite, il faut amputer, car les extrémités meurent (n’étant plus approvisionnées en sang sain)
  2. Le fructose, ne provoquant pas de pics d’insuline et considérés comme le sucre à donner aux diabétiques… alors qu’en fait, le corps ne pouvant rien faire avec va demander au foie de le convertir en gras directement, ce qui aura pour conséquence le développement du foie gras non alcoolique (autrement appelé stéatose hépatique)

Ma déduction est celle-ci…

Les lipides n’entrent que si notre corps l’a décidé, sauf si ceux-ci ont été distillés par l’industrie (saindoux, beurre, margarine, huiles hydrogénées…)

Il vous faut donc rester méfiant de tout produit transformé par l’industrie, y compris les produits qui ont été allégés en matière grasse. Ils ne peuvent pas vous nuire tout de suite, mais vous poseront problème lorsque vous en aurez consommé en assez grandes quantités (comme manger des aliments cuits en friture, ou dans une matière grasse partiellement carbonisée)

homme mettant plein de friture en bouche

Le glucose demande un effort d’urgence à notre organisme pour se défendre d’une mort évidente qui commence par une ou des amputations… malheureusement, une fois le sucre absorbé, notre organisme n’a pas d’autres choix que de l’assimiler. Il vaudra donc mieux pour vous et ceux que vous aimez de ne pas y toucher et se déshabituer au plus vite de cette substance blanche (farine et pomme de terre trop cuite incluse). Sans cela, un jour, votre pancréas épuisé ne produira plus assez d’insuline et vous devrez pousser la porte du médecin, pensant qu’il vous sauvera ; vous convainquant que vous piquer à l’insuline résoudra vos soucis. Ceci plutôt que d’entrer dans un réel débat avec vous, vous indiquant que le sucre industrialisé n’est pas du tout bon pour nos organes. (causant ce que je suis entrain de vous démontrer dans ce post)

Le fructose quant à lui, sera converti au plus tôt dans le foie et les molécules grasses vont faire gonfler celui-ci ! Le foie devient obèse (gras) et commence à se fissurer (Sclérose hépatique). À ce moment-là, il commencera à libérer dans le sang les fameuses plaques qui voyageront dans les artères jusqu’à (dans le pire des cas) les boucher… s’en suivant un malaise cardiaque, AVC et bien d’autres complications artérielles.

Je pense donc que le fructose est à éviter à tout prix, où alors consommé modérément, sachant qu’une ultra consommation de celui-ci pourrait nous valoir une mort douloureuse, privant ainsi nos proches de notre présence dans le futur que nous aurions dû partager ensemble (juste à cause de l’addiction à cette fichue substance blanche)

Je termine donc ici mon tout premier article, j’espère qu’il vous aura plu.      approuvé anglais

Si c’est le cas et que vous pensez qu’il pourrait intéresser un de vos amis, n’hésitez pas à le lui partager.

Au cas où vous voudriez que j’aborde un sujet particulier, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je me ferai un plaisir de vous partager mes connaissances 😉

 

Merci pour le temps que vous m’avez consacré,

Bonne journée à vous.

Benoit.

coeur fait par des mains avec gants bleus