Diabète, pourquoi l’amputation est nécessaire ?

Diabète, pourquoi l’amputation sera un jour nécessaire ?

Il était une fois, dans le monde moderne, une industrie qui s’occupe d’extraire la molécule sucrante provenant de plantes en l’isolant… pour ensuite la rependre partout dans les aliments du peuple.

Ces molécules s’appellent glucose et fructose :

  • Le glucose ; provoque un déploiement urgent d’insuline, car s’il est laissé dans les artères, il va épaissir le sang (en faire du * sirop) et finira par boucher les plus petites veines et provoquer des petites thromboses (terme médical pour une obstruction de veines et artères).
  • Le fructose ; responsable de la maladie moderne du soda, il ne provoque pas de pics d’insuline, mais est converti en gras et stocké ensuite dans le foie. Le gras contenu dans le foie le fait gonfler, il attrape des vergetures qui deviennent cicatrice et rendent le foie moins flexible et distendu. Une fissure peut alors se créer et faire s’échapper du liquide digestif dans le péritoine. (Cirrhose non alcoolique dans ce cas-ci)

Malheureusement pour le consommateur non averti (du danger d’une consommation excessive de ce nectar) le sucre amène le corps à produire trop d’insuline, épuisant ainsi le pancréas et menant à son épuisement partiel ou total (qui n’est en fait que son vieillissement prématuré, car les cellules produisant l’insuline meurent, mais ne sont plus renouvelées)

Imaginez-vous sur un vélo, vous n’avez pas le choix, plusieurs fois par jour vous devez (peut importe vos vêtements et votre condition) pédaler à fond durant 15 bonnes minutes, juste parce que vous avez mangé un morceau de chocolat.
Et ce, à chaque carré de sucre que vous absorberez dans votre journée ! (c’est pour cela que je vous ai dit au début de cet exemple, plusieurs fois par jour)

Arrivera un jour où :

  • Soit vous limiterez votre consommation de sucre (vous ferez moins de sprint en vélo, votre pancréas retourne à un usage normal)
  • soit vous vous épuiserez et à un moment (où vous serez vraiment moins en forme) vous tomberez du vélo, c’est à ce moment-là que le pancréas commence à moins bien aller.

Ce n’est pas un souci, car vous remonterez pédaler, jusqu’à la prochaine chute, et la suivante… jusqu’à arrêt de la fonction insulinique.

Pas de problème, BigPharma veille sur vous :

C’est bien connu, quand on a un souci de santé, on se rend chez le médecin et on s’attend à ce qu’il nous répare comme un mécanicien change la roue d’une voiture… mais c’est faux, demandez à votre médecin ce qu’il pense de ce que je vous dis, vous verrez

Votre médecin aura fini ces études, car il aime venir en aide aux personnes dont la santé est en péril, pas pour vous voir vous !

Autrement dit, vous avez un souci de santé, vous allez le voir « trop tard » pour de l’aide ! (car le pire est déjà installé)

Le médecin, bien brave va vous ausculter et va-vous rediriger vers un terrain sur, dans lequel il sait que vous pourrez laisser le temps à votre corps de ce refaire… mais lorsqu’un organe devient défaillant, il vous enverra chez un spécialiste.

Le diabétologue, mais qui est ce chaman du sang ?

Le diabétologue va étudier les différents nutriments contenus dans votre sang et déterminer ainsi si vous avez besoin d’assistance. (mais en général, si vous avez été invité à vous rendre chez lui, il est déjà trop tard)

Le diabète est déclaré, insulino résistant ou insulino dépendant ! Le verdict tombe et la suite, appartient au monde médical… ce qui nous intéresse ici c’est…

Qu’est qui se passera dans mon corps sans insuline ?

Comme je vous l’ai dit en début d’article, notre sang devient une sorte de sirop !

Je vais vous passer les détails de ce que contient le plasma sanguin, mais dites-vous qu’il y a dedans ce que vous avez mangé, des sortes d’autobus chargés d’amener du propre où d’évacuer du sale (notamment vers les reins pour les évacuer dans les urines)

Notre coeur pompe en aspirant et recrachant, il fouette donc notre sang.

Lorsqu’il y a une quantité trop importante de sucre, l’eau sanguine s’épaissit et, comme elle est brassée à 37 ° devient du sirop.

Nos globules rouges ont de plus en plus difficile d’amener de l’oxygène aux extrémités, car des cristaux du sucre se forment (cela commence toujours par de petites ramifications des capillaires sanguins)

Les globules finissent par éclater dans la zone et un bouchon se forme, ce qui commence la nécrose d’un membre et demandera son amputation, car si elle n’est pas faite, gangrène oblige, le coeur finira par être atteint et la mort s’en suivra inévitablement.

Conclusion macabre de cet article:

le sucre n’est pas un aliment à consommer régulièrement sous sa forme pure, car il détruit notre pancréas, en le faisant vieillir prématurément et ainsi arriver en fin de vie alors que nous sommes encore jeunes et en vie pour de nombreuses années.
Pour contrer cela, rien de tel que d’éviter les produits sucrés et ainsi éviter de le faire travailler régulièrement à outrance.
Le pancréas n’est pas un organe éjaculateur, pourtant, c’est se qu’il fait lorsqu’on consomme des produits hautement sucré et qu’un pic d’insuline arrive dans nos artères.
Préservez le donc un maximum en faisant attention aux aliments que vous mettes en bouche et si vous le pouvez, pratiquez de l’activité physique.

Cependant, une solution expérimentale existe:

Elle consiste à absolument éviter tout produit sucré et ainsi empêcher que du glucose passe dans nos artères.
Notre pancréas ainsi au repos forcé devrait, commencer à ce réveiller et à produire en quantité infime d’insuline.
Il faut accompagner ce mode alimentaire par une activité physique qui élève la fonction cardiaque afin de faire circuler le sang de manière régulière et contrôlée(De la course à pied, du vélo, la natation,…)
Ceci va lui permettre d’amener de nouveaux nutriments dans la zone et permettre une meilleure régénération des anciens tissus qui ont été lésés durant des années.

Le sport devrait ainsi, à force d’être pratiqué, aider l’absorption du peut de glucose absorbé par l’organisme (le taux de sucre devra tout de même rester régulièrement contrôlé)
Cela permettra au patient de ne plus dépendre d’injection d’insuline, car le pancréas aura recommencé à produire une petite quantité d’insuline.(ce mode de fonctionnement devra être maintenue à vie sous peine de revoir venir les anciennes complications)

Attention que ceci est encore expérimental et si vous décidez de tester cette méthode, faites-le de manière consciente et supervisée.
Ne pas avoir suffisamment d’insuline pour évacuer le sucre dans le sang mènera d’office à des thromboses (Phlébites) dirigeant lentement mais surement vers une amputation d’une des deux parties du corps qui nous permettent de marcher.

 

Voilà j’espère que cet article vous a plu,

Encore une fois, merci d’avoir pris le temps de le lire, si vous l’avez trouvé utile, partagez-le et si vous le désirez, exprimez-vous dans les commentaires ci-dessous ^^

Bonne journée à vous

About the Author

>