Comment épargner le cartilage et vieillir, sans douleur !

Comment épargner le cartilage et vieillir, sans la douleur ?

Si tu fréquentes les salles de musculation, tu dois certainement connaître des gens qui poussent lourd et se donnent beaucoup de mal pour prendre en muscle.
Ceci, souvent afin de ressembler à quelques stars du bodybuilding vues dans les magazines.
Le non-sens de tout ceci, est que durant une courte période ; en soulevant des poids, ils deviennent lourdement obèses.
Ils effectuent quelques mouvements et relâchent la pression sur leur cartilage lorsqu’ils déposent la barre.

Pour eux, je dirai que c’est très mauvais et qu’avec le temps ; ils auront de graves soucis de santé une fois la fonte musculaire entamée (ménopause et andropause).
Mais pour nous, j’y vois un gros avantage :
–à chaque mouvement effectué, ils ont super difficile de se déplacer et sont soulagés lorsqu’ils déposent les poids bien lourds !

Laisse-moi t’expliquer :

Comment un mouvement est-il produit ?

  1. L’information part du cerveau jusqu’à la partie du corps qui veut se déplacer.
  2. La tension exerce une pression sur les muscles qui s’appuient sur les os (tendons versus ligaments)
  3. Le cartilage s’écrase et corrige la direction du mouvement effectué.
  4. Cela permet au corps de se déplacer et effectuer plein de petites tâches dans son environnement (comme conduire une voiture, ne pas tomber en marchant, rester à la surface de l’eau…)

Ce qui nous intéresse ici est le cartilage qui est au centre du mouvement ; que l’on soit bodybuildeur où souffrant du surpoids.
On ne va pas en rajeunissant et tôt où tard, le cartilage mal entretenu risque de nous faire souffrir.
C’est pourquoi prendre soin de son poids est la meilleure chose à faire et ensuite, apprendre à mieux déplacer les lourdes charges sans se blesser (au cas où si tu déciderais de te mettre au body avec du déplacement de charges à + de 100 kg)

Comment fonctionne le cartilage ?

Pour te donner la parfaite image, pense à une éponge toute sèche ; laissée sur le côté depuis plus d’une semaine.
Si tu la tords ou plies, elle se déchire et se casse !
C’est exactement pareil pour les cartilages qui unissent nos différentes parties de corps.

Évidemment, notre corps blessé peut facilement régénérer, mais dépasser un certain seuil ; il lui est impossible de revenir en arrière.
Ainsi, une fois le cartilage disparut ; le corps est os contre os et la personne souffre atrocement, car le tissu mou n’est plus là pour amortir les chocs.

Comment entretenir le cartilage ?

Notre corps est une machine exceptionnelle, il possède des petites bourses contenant du liquide synovial qui sont prévues pour lubrifier l’éponge sèche de nos articulations.
Ainsi, avant chaque mouvement lourd ; on doit répéter délicatement dans le vide le futur mouvement que l’on va effectuer ensuite.
Cela permet au cartilage du corps de se lubrifier afin de se protéger des impacts de ce qui va suivre. (Course à pieds, soulever une caisse, prendre un pack d’eau…)

Ce que tu dois retenir de ceci est que si tu ne prends pas soin de ton corps, toi et toi seul payera dans la douleur ce que tu auras mal effectué durant ta vie.

S’il te plaît, ne pense pas que je suis moralisateur en te parlant comme ça !
Je ne suis pas là pour te juger où te critiquer dans ton vécu, je le fais en tant que coach prenant soin de qui tu vas devenir plus tard.
Ainsi, savoir que tu vieillis bien est pour moi comme savoir qu’un ami se porte bien dans la vie qu’il mène tout les jours.

Que se passe-t-il lorsqu’il n’y a plus de cartilage ?

Lorsque le cartilage usé fini par disparaître, le contact os contre os se fait rapidement ressentir.
Pour te donner une idée, frotte très vite tes deux mains ensemble ; de la chaleur est produite.
Quand il n’y a presque plus de cartilage, la friction des articulations se fait sur de l’os qui n’est pas mou du tout !
Ainsi, une calcification osseuse s’opère dans le but de réparer l’os qui part en micromorceaux.

Dans le monde de la médecine, ils parlent d’arthrose articulaire car le corps réagi et tente de réparer provisoirement les dégâts.
Cependant, ce que le corps ne sait pas, c’est que cela ne sert à rien (car il n’y a plus de cartilage)
Ce qui va se passer est que l’ossification va grandir et rigidifier l’articulation jusqu’à « l’unir » et définitivement la fixer (un doigt, le coude, une épaule, un genou…)
Evidemment, personne ne laisserait ça arriver !
On forcera le mouvement, un CRACK sera entendu, on abîmera alors encore un peut plus notre articulation devenue rouillée.(Attention, ne pas confondre ce bruit avec les petites capsules de gaz se trouvant parfois dans les articulation)

Tu l’auras compris, la nature ne prévoit pas la survie dans une telle situation ; c’est pourquoi l’homme étudie des pistes afin de tenter de soigner les patients pour leur permettre de couler de vieux jours heureux.

Qu’est ce que l’humain prévoit de faire, pour remplacer le cartilage ?

  1. Les anti-inflammatoires et antidouleurs :
    Ils sont le summum du plaisir, car même s’ils font du tors a d’autres endroits ; la douleur et l’inflammation ne se feront pas ressentir car ils auto-annulent tout !
  2. Les prothèses diverses :
    Les chirurgiens coupent l’articulation et dégagent l’os, intègrent une partie mécanique directement dans celui-ci.
    Ensuite, ils rassemblent le tout et recousent la peau au-dessus… on devient ainsi en partie biomécanique.
  3. Une opération moderne visant à pousser le corps à remplacer naturellement le cartilage disparut :
    La médecine progresse et les médecins n’aiment pas prélever des morceaux de patients pour les remplacer.
    Ainsi, de nouvelles techniques ont été mises au point et sont toujours en doute quant à leur efficacité sur le long terme.
    En effet, seules les plaintes des patients opérés feront que certaines opérations seront retirées et d’autres mise en avant.

Conclusion :

Dans le mot cartilage, il y a, Car, Il et Âge ; autrement dit, au plus il est usé et au plus nous devenons vieux, car notre mobilité est de plus en plus réduite.
La seule chose que l’on peut faire est d’être attentif aux mouvements que l’on fait tous les jours et surtout, s’échauffer avant de déplacer des objets lourds.

D’ailleurs, sois attentif si tu fais un travail qui demande de soulever du lourd dans des positions inconfortables.
Essaye de t’aider autrement et trouve une manière de faire qui peut-être, révolutionnera ton secteur d’activité (comme un crochet pour soulever des sacs…)

 

Merci pour le temps que tu as passé sur cet article.
Si tu connais quelqu’un qui en a besoin et que cela pourrait aider ; n’hésite pas à le lui partager.

About the Author

>