Combien manger de calories par jour pour vraiment maigrir?

Combien de calories devrez vous manger par jour pour vraiment arriver à maigrir?

Il était une fois, l’homme et ces idées de contrôler son environnement tout entier… sauf qu’ici, l’opération concerne la planète entière remise à une seule et même échelle. Les calories !

Comment peut-on perdre du poids en se basant là dessus ?

En fait, cela peut paraître simple à la première vue.
Imaginez manger comme dans vos habitudes, sauf qu’ici, vous avez compté au gramme près vos aliments et surtout, inspecté leurs valeurs caloriques.
Tout se passe bien, sauf que vous désirez voir vos abdos en un laps de temps très court.
Vous avez décidé de manger 1 000 calories durant un mois !

Que se passera-t-il ?

Lorsqu’on est bon mangeur, on ne regarde pas au système hédonique, à la réaction de maillard et qu’on est déjà atteint du syndrome métabolique ; nous avons l’habitude de passer les 2 000 calories par jour.
Notre corps se verra en mode famine et enverra une réponse hormonale pour ralentir ces fonctions principales (pour maximiser l’arrivée de calories ingérées dans les systèmes les plus vitaux comme le cœur ou les organes)

Comment notre corps va-t-il arriver à gérer notre restriction calorique ?

Il va mal le prendre, il faut savoir que notre corps compte sur nous afin que l’on mette en bouche les bonnes choses et lui fera le ensuite le reste.
Il est un individu à part de nous qui a besoin d’aller bien pour que nous soyons en bonne santé ! (lorsque vous êtes malade, est-ce votre corps qui l’est ou bien votre âme ?)
Ainsi, le jour où vous aurez décidé de ne manger que 1 000 calories par jour ; votre corps se sent en situation de danger et va tout faire pour répartir au mieux le peu que vous lui proposez. (car manger 1 kg de banane/jour est pire que de manger 1 000 calories de choses saines).

Pourquoi le corps ne veut il pas me suivre, c’est quand même pour me reproduire que je veux être beaux ?

Ce n’est pas aussi évident que cela ne peut paraître, pour l’organisme, la reproduction passe après la bonne santé !
Ainsi, quelqu’un qui survit à beaucoup plus de chance de trouver de partenaires que quelqu’un qui est chétif et risque de ne pas passer l’hiver (car pour le corps, être nu est sa première valeur et les vêtements, viennent avec la civilisation de l’époque)
Donc pour lui, au plus vous êtes gras et au mieux vous survivez !

Être gras, OK, mais jusque ou ?

Là aussi, la question peut paraître étrange, mais elle est plutôt simple.
Imaginez vous faire mordre par un animal sauvage qui désire faire de vous son repas, s’il mord au travers du gras… il reste de la marge ; s’il mord au travers du muscle… les dégâts seront plus importants !
Pour notre corps, être gras n’est pas un problème.
Sauf qu’il y a un seuil maximal à respecter, autrement ce gras va rapidement devenir un handicap !
Imaginez donc ceci et dites-moi votre réponse en commentaires :
L’époque dans laquelle vous vous trouvez ne possède pas de véhicule et les trajets en chevaux sont trop chers pour vous.
Vous vivez chez vos parents et pour leur rendre service vous faites de petites besognes (surtout pour pouvoir flirter avec la/le très joli(e) enfant du fermier)
Vous avez 20 kg X 2 de pommes de terre sur vos épaules, que vous devez balader au travers toute la ville (10 km) pour aller les déposer chez la mère de votre ami(e) la fermière et que celle-ci, en échange, vous donne 20 kg de lait à ramener chez vous, dans des bacs à bout de bras.
Êtes-vous content de déposer ces charges à l’arrivée ?
Ou encore mieux, de les poser de temps en temps pour reprendre votre souffle avec l’impatience en tête d’avoir fini cette journée de fou !
Un obèse n’a pas cette chance et ne peut malheureusement déposer sa surcharge pondérale.

Qu’arrive-t-il à notre corps, lorsqu’il est atteint de surpoids ?

Pour faire simple, notre centre de gravité va changer et nos articulations vont s’aplatir en s’écrasant.
Notre posture va devenir celle de la femme enceinte, peu importe le sexe de l’individu (homme comme femme).
Une fois ce stade dépassé, l’organisme va simplement faire déborder en répartissant le gras au travers des muscles, directement sous la peau.
Il espère ainsi pouvoir gérer l’apport en excès des calories qu’on lui fait absorber.
Le seuil maximum de l’humain obèse est écrit dans le livre des records et peut être encore battu.
C’est une raison de plus pour faire ultra attention au fait qu’il faut gérer ce que l’on mange et ainsi arrêter de prendre du gras pour finalement revenir en arrière.

Comment faire pour récupérer ce que notre corps a placé à tous ces endroits disgracieux ?

En fait, cela va être à la fois simple et compliqué !
Déstocker localement est impossible, car pour transformer le gras en énergie, la graisse doit absolument repasser par celui qui l’a conçue… notre foie !
Il est le premier qui va devenir gras et ensuite, enverra l’excès ailleurs, espérant ainsi se sauver de la cirrhose (stéatose hépatique)
Lorsque vous faites une restriction calorique sévère, il sera donc le premier à maigrir et fera revenir progressivement à lui, le gras qu’il a créé.
Pour perdre du poids, vous allez devoir simplement arrêter de créer votre propre gras, manger suffisamment et surtout, tenir dans la durée.
Votre foie et surtout l’organisme vont se préparer afin de survivre sur les réserves qu’elles n’ont jamais appris à correctement utiliser.
Il vous faudra du temps et de la patience afin de voir fondre ce que vous avez mis tant d’années à cumuler et rien ne pourra accélérer le processus… à moins que vous vous mettiez au sport avec un contre-balancement calorique adapté à vos efforts. (car vous devrez manger mieux en quantités variables afin ne pas vous blesser lors de vos efforts)

Conclusion, faut-il réellement manger avec un déficit calorique ?

Lorsque vous désirez compter les calories pour perdre du poids, il faut absolument penser que notre organisme va être le premier à s’en rendre compte.
Si la balance est négative, il enverra une réponse hormonale lui permettant de ralentir et de se préserver.
Vous serez donc fatigué et vous vous isolerez, car être en groupe demande trop d’attention, ce qui fatigue l’organisme.
Tout vous paraîtra fatigant et vous devrez vous reposer souvent.
Pour faire simple, imaginez rouler à 200 km/h sur la réserve d’une voiture… plutôt que faire du 10 km/h ->qui sera capable d’aller le plus loin !

Comment lutter contre et perdre des kilos ?

Simplement en ne mangeant que 2 000 calories tirées de bons nutriments et en faisant une activité physique le plus souvent possible 😉
Ensuite, votre métabolisme s’adaptera et vous deviendrez une Fat Burning Machine (une machine à brûler du gras)

Merci de m’avoir lu, si vous avez des questions ou suggestions ; n’hésitez pas et partagez les moi dans les commentaires. 🙂

 

PS: Ou l’humain ne survit pas, l’homme survivra ! (car l’humain a été créé, l’homo sapiens pas !)

 

Partage à tes amis...

Benoît

>