London jeux Paralympics de 2012
La nutrition - alimentation, Le sport - activité physique, Maladies liées à l'obésité., mon combat!, Obésité - Surpoids

Diabète, pourquoi l’amputation est nécessaire ?

Diabète, pourquoi l’amputation sera un jour nécessaire ?

Il était une fois, dans le monde moderne, une industrie qui s’occupe d’extraire la molécule sucrante provenant de plantes en l’isolant… pour ensuite la rependre partout dans les aliments du peuple.

Ces molécules s’appellent glucose et fructose :

  • Le glucose ; provoque un déploiement urgent d’insuline, car s’il est laissé dans les artères, il va épaissir le sang (en faire du * sirop) et finira par boucher les plus petites veines et provoquer des petites thromboses (terme médical pour une obstruction de veines et artères).
  • Le fructose ; responsable de la maladie moderne du soda, il ne provoque pas de pics d’insuline, mais est converti en gras et stocké ensuite dans le foie. Le gras contenu dans le foie le fait gonfler, il attrape des vergetures qui deviennent cicatrice et rendent le foie moins flexible et distendu. Une fissure peut alors se créer et faire s’échapper du liquide digestif dans le péritoine. (Cirrhose non alcoolique dans ce cas-ci)

Malheureusement pour le consommateur non averti (du danger d’une consommation excessive de ce nectar) le sucre amène le corps à produire trop d’insuline, épuisant ainsi le pancréas et menant à son épuisement partiel ou total (qui n’est en fait que son vieillissement prématuré, car les cellules produisant l’insuline meurent, mais ne sont plus renouvelées)

Imaginez-vous sur un vélo, vous n’avez pas le choix, plusieurs fois par jour vous devez (peut importe vos vêtements et votre condition) pédaler à fond durant 15 bonnes minutes, juste parce que vous avez mangé un morceau de chocolat.
Et ce, à chaque carré de sucre que vous absorberez dans votre journée ! (c’est pour cela que je vous ai dit au début de cet exemple, plusieurs fois par jour)

Arrivera un jour où :

  • Soit vous limiterez votre consommation de sucre (vous ferez moins de sprint en vélo, votre pancréas retourne à un usage normal)
  • soit vous vous épuiserez et à un moment (où vous serez vraiment moins en forme) vous tomberez du vélo, c’est à ce moment-là que le pancréas commence à moins bien aller.

Ce n’est pas un souci, car vous remonterez pédaler, jusqu’à la prochaine chute, et la suivante… jusqu’à arrêt de la fonction insulinique.

Pas de problème, BigPharma veille sur vous :

C’est bien connu, quand on a un souci de santé, on se rend chez le médecin et on s’attend à ce qu’il nous répare comme un mécanicien change la roue d’une voiture… mais c’est faux, demandez à votre médecin ce qu’il pense de ce que je vous dis, vous verrez

Votre médecin aura fini ces études, car il aime venir en aide aux personnes dont la santé est en péril, pas pour vous voir vous !

Autrement dit, vous avez un souci de santé, vous allez le voir « trop tard » pour de l’aide ! (car le pire est déjà installé)

Le médecin, bien brave va vous ausculter et va-vous rediriger vers un terrain sur, dans lequel il sait que vous pourrez laisser le temps à votre corps de ce refaire… mais lorsqu’un organe devient défaillant, il vous enverra chez un spécialiste.

Le diabétologue, mais qui est ce chaman du sang ?

Le diabétologue va étudier les différents nutriments contenus dans votre sang et déterminer ainsi si vous avez besoin d’assistance. (mais en général, si vous avez été invité à vous rendre chez lui, il est déjà trop tard)

Le diabète est déclaré, insulino résistant ou insulino dépendant ! Le verdict tombe et la suite, appartient au monde médical… ce qui nous intéresse ici c’est…

Qu’est qui se passera dans mon corps sans insuline ?

Comme je vous l’ai dit en début d’article, notre sang devient une sorte de sirop !

Je vais vous passer les détails de ce que contient le plasma sanguin, mais dites-vous qu’il y a dedans ce que vous avez mangé, des sortes d’autobus chargés d’amener du propre où d’évacuer du sale (notamment vers les reins pour les évacuer dans les urines)

Notre coeur pompe en aspirant et recrachant, il fouette donc notre sang.

Lorsqu’il y a une quantité trop importante de sucre, l’eau sanguine s’épaissit et, comme elle est brassée à 37 ° devient du sirop.

Nos globules rouges ont de plus en plus difficile d’amener de l’oxygène aux extrémités, car des cristaux du sucre se forment (cela commence toujours par de petites ramifications des capillaires sanguins)

Les globules finissent par éclater dans la zone et un bouchon se forme, ce qui commence la nécrose d’un membre et demandera son amputation, car si elle n’est pas faite, gangrène oblige, le coeur finira par être atteint et la mort s’en suivra inévitablement.

Conclusion macabre de cet article:

le sucre n’est pas un aliment à consommer régulièrement sous sa forme pure, car il détruit notre pancréas, en le faisant vieillir prématurément et ainsi arriver en fin de vie alors que nous sommes encore jeunes et en vie pour de nombreuses années.
Pour contrer cela, rien de tel que d’éviter les produits sucrés et ainsi éviter de le faire travailler régulièrement à outrance.
Le pancréas n’est pas un organe éjaculateur, pourtant, c’est se qu’il fait lorsqu’on consomme des produits hautement sucré et qu’un pic d’insuline arrive dans nos artères.
Préservez le donc un maximum en faisant attention aux aliments que vous mettes en bouche et si vous le pouvez, pratiquez de l’activité physique.

Cependant, une solution expérimentale existe:

Elle consiste à absolument éviter tout produit sucré et ainsi empêcher que du glucose passe dans nos artères.
Notre pancréas ainsi au repos forcé devrait, commencer à ce réveiller et à produire en quantité infime d’insuline.
Il faut accompagner ce mode alimentaire par une activité physique qui élève la fonction cardiaque afin de faire circuler le sang de manière régulière et contrôlée(De la course à pied, du vélo, la natation,…)
Ceci va lui permettre d’amener de nouveaux nutriments dans la zone et permettre une meilleure régénération des anciens tissus qui ont été lésés durant des années.

Le sport devrait ainsi, à force d’être pratiqué, aider l’absorption du peut de glucose absorbé par l’organisme (le taux de sucre devra tout de même rester régulièrement contrôlé)
Cela permettra au patient de ne plus dépendre d’injection d’insuline, car le pancréas aura recommencé à produire une petite quantité d’insuline.(ce mode de fonctionnement devra être maintenue à vie sous peine de revoir venir les anciennes complications)

Attention que ceci est encore expérimental et si vous décidez de tester cette méthode, faites-le de manière consciente et supervisée.
Ne pas avoir suffisamment d’insuline pour évacuer le sucre dans le sang mènera d’office à des thromboses (Phlébites) dirigeant lentement mais surement vers une amputation d’une des deux parties du corps qui nous permettent de marcher.

 

Voilà j’espère que cet article vous a plu,

Encore une fois, merci d’avoir pris le temps de le lire, si vous l’avez trouvé utile, partagez-le et si vous le désirez, exprimez-vous dans les commentaires ci-dessous ^^

Bonne journée à vous

​Read More
Homme et couple agé regardant son reflet jeune dans un mirroir
La nutrition - alimentation, Le sport - activité physique, Merci pour votre soutien, Mon histoire, mes objectif, Obésité - Surpoids

Comment devenir vieux, mais en mieux !

Et si notre vie entière n’était qu’un paradoxe!

Dans ce paradoxe que je vais vous réciter aujourd’hui, je vais vous demander d’aller aussi loin dans votre futur que possible(autrement dit, à votre dernière heure avant votre mort)
Vous vous regardez dans les yeux comme si vous vous regardiez dans votre miroir, tout vieilli par la vie que vous avez mené(bonne où mauvaise, ce n’est pas grave car vous avez encore la force de changer tout cela vu qu’il vous reste du temps pour le faire)

Femme agée asiatique regardant son reflet jeune dans un mirroir

Dans celui ci il y aurait nous:

  1. Nous sommes dans le présent et nous le modifions en n’en faisant notre passé.
  2. Nous sommes notre corps, peut importe qu’on le tienne en forme où on le laisse se dégrader.
  3. Nos petites actions de tout les jours font la civilisation dans laquelle nous vivrons demain.
  4. Nos maisons, nos taxes, les routes et nos inventions moderne.
  5. Nos histoire passées, répertoriées dans un endroit sur et enseignée pour ne pas qu’elles se dégradent avec le temps.

Et ensuite il y aurait, l’autre civilisation bien au delà de ce que nous pourrions atteindre, bloqués dans une autre dimension ; celle de notre futur.

Dans celui là, il y aurait les autres:

  1. Il sont capable de guider nos actions, en bien comme en mal.
  2. Ils sont si proche de nous qu’ils influencent l’avenir dans lequel eux et nous allons nous trouver.(Car nous avons toujours un futur, qu’il soit bon ou mauvais)
  3. Certains d’entres eux existent grâce à nous et à l’espoir d’exister dans un lointain futur.
  4. Ils ne dépendent pas de la chance, où du hasard mais influencent et créent le destin mystérieux qui nous guide tout les jours.

Ces autres, ce sont qui nous allons devenir dans l’instant futur ; grâce à nos actions dans notre présent.
En avoir conscience est une arme très puissante.
Laissez moi vous aider à mieux comprendre ce paradoxe.

 

Posez-vous la question :
Qu’aurais je pu faire de plus pour avoir une vie encore plus remplie que celle que j’ai vécu ?
Fermez les yeux après cette phrase, prenez une bonne inspiration et au calme, répétez cette phrase durant une bonne minute et soyez attentif au message que vous recevez en retour.
Ne regrettez vous pas d’avoir, ou de ne pas avoir fait ce qu’il fallait au bon moment?
Et si aujourd’hui, vous vous donniez une seconde chance d’y parvenir.

La personne âgée que vous allez l’être un jour, c’est vous qui l’avez créé, façonnées par vos gestes et actions de tout les jours.
Elle n’existe pas encore, mais vous pouvez déjà l’aider à aller tout de suite mieux, la seule chose que vous pouvez faire pour accomplir ceci est de vous aider, dès à présent!
Vous vous rappelez ces être venus du futur pour conquérir le passé(dans mon début d’article), en répétant cette phase comme un mantra ; vous communiez avec et en devenez partiellement un!

Votre futur dépend de vous et des petites actions que vous pouvez

mettre en place chaque journées qu’il vous reste à vivre sans dépendre d’un autre. (Soins infirmiers, enfants, maison de retraite…)

Si vous en ratez quelques unes où vous avez du mal à démarrer ; continuez, vous êtes dans le bon chemin!
La seule chose que vous ne devez pas essayer est de déclencher le déclic chez quelqu’un d’autre car la volonté de changer doit venir de sois, si vous voulez quand même y arriver partagez cet article à cette personne expliquez lui pourquoi elle doit le lire.
Laissez ensuite votre ami(e) planter lui même sa propre graine dans son imagination.
Ce ne sera que ensuite, sans aucune aide, cette personne réalisera qu’elle peut encore changer les choses et qu’il n’est jamais trop tard pour améliorer son devenir.

Seul, nous sommes dispersés, ensemble, on forme une armée!
Lorsque l’on choisi d’avancer vers un pas franc vers notre avenir, l’armée en nous se reforme.
Si par contre on attend trop longtemps, elle  se disperse et l’on redevient seul…(mais plus pour longtemps n’est ce pas!)

Merci pour le temps que vous avez pris pour lire mon article, si jamais vous avez une idée à partager, n’hésitez pas à me la laisser en commentaire où de partager mon travail parmi vos amis.

​Read More
Le lancement d'un rêve, Merci pour votre soutien, mon combat!, Mon histoire, mes objectif

Mon combat,le premier jour…

Mon combat,le premier jour…

Je ne sais pas blogger et surtout, j’ai des difficultés avec le rapport entre personnes.
Probablement le résultat d’années passées dans le gardiennage à refuser à tout-va même lorsque la personne en face de vous se plierait en quatre pour vous satisfaire.
Bref, une pénible situation de laquelle j’aimerais me passer…
Après avoir lu, mis en place des choses et le reste;…je suis toujours statut quo ?
Pour quelle raison, je pense en avoir une petite idée… :
je dois, je pense m’y mettre pour que cela fonctionne ; le problème est que mes idées sont si confuses que je n’y arrive pas.
La seule chose que je vais pouvoir faire pour « vaincre » cet obstacle sera de relater la difficulté que je ressens afin d’arriver à surmonter cela et si j’échoue, j’aurai au moins essayé(et tournerai l’expérience cumulée en force pour recommencer)

!!!Je vous laisse ce lien qui m’a donné l’idée qui m’a grandement inspiré ensuite!!!

Je me suis réveillé ce matin vers 8h.
Ma prise de décision est ralentie et je dois me forcer afin de réaliser des tâches difficiles.
Ma vie, se résume en quelques mots à m’être isolé des autres afin de puiser dans mes dernières forces afin de m’en sortir.
Ainsi, petit à petit, je me suis renfermé sur moi-même afin de comprendre au mieux mon corps et ainsi mieux communiquer avec lui.
Ce n’est pas une tâche évidente, car tant qu’il ressent du plaisir d’une manière ou d’une autre…la communication entre lui et moi est rompue.
Le bête exemple que je pourrai employer est lorsque je désire par-dessus tout perdre du poids, mais avant tout contrôler ce que je mange. Mon corps suit sans problème…le problème survient lorsqu’il prend le contrôle et me pousse à trahir mes objectifs.
Ainsi, je suis heureux d’avoir atteint un poids stable en diminution et me revoilà au point de départ.(c’est la même chose pour bien d’autres tâches) 

Où se situe mon problème ? Qu’est-ce qui m’est arrivé durant ma vie qui fait que je sois différent ?

 

  1. Je sais que je souffre d’hyper activité et aussi que je suis surdoué…mais j’ai réussi à faire de ce défaut une force(que je mettrai volontiers à votre service d’ailleurs)
  2. Je n’aime pas l’autorité écrasante, vous savez, celle d’un chef tout permis qui n’aime pas voir que vous faites un dixième de ce qu’il se permet de faire.(ça me révolte,purement et simplement)
  3. Je sais que l’argent régi le monde et que pour s’en passer, il faudrait beaucoup d’amitié et une solide organisation(Je déteste dire cela, mais en travaillant sur ce blog ; j’aimerais être rémunéré et ainsi ne plus rien avoir à faire d’autres. Ainsi, peut-être qu’un jour ce que j’écris poussera les gens comme nous à changer la face du monde)
  4. Je suis fidèle, têtu et obstiné. En effet, lorsque je visualise clairement mon objectif, j‘ai difficile de m’en détacher.(Je n’aime pas non plus trahir la confiance que l’on m’apporte)
  5. J’aime venir en aide, si j’en ai la compétence. Cela peut paraître étrange, mais je n’aime pas tout ce qui se gagne par la chance et le savoir faire d’une seule personne. Ainsi, le sport où il n’y a qu’un vainqueur, la politique où un individu dirige et le peuple suit, un professeur qui limite son enseignement de par ces connaissances limitantes, le policier qui vous fais taire sous prétexte qu’il connaît son travail sans pouvoir vous expliquer pourquoi, …je pourrai remplir encore beaucoup de lignes, sur l’inexactitude que je rencontre jours après jour et qui me donne envie de…

!!!CHANGER TOUT CELA!!!

 

Ainsi, progressivement, l’idée a mûri durant des années dans mon cerveau !

Est ce que cela va changer quelque chose si je ne fais rien ?

  • Je ne pense pas !

Comment puis je m’y prendre afin de communiquer ce que j’ai à dire… ?

  1. Écrire un livre : cela me paraissait judicieux à l’époque et après de multiples vaines tentatives, j’ai simplement arrêté. Aujourd’hui, je ré-envisage la chose, car les e-books cartonnent et écrire est devenu plus facile que jamais.
  2. En parler autour de moi : vous savez, lorsque vous êtes confronté à cette illumination qui fait que vous vous rendez compte qu’on n’est peut-être pas seul dans l’univers(Par exemple en décodant des choses complexes si facilement qu’on décèle chez vous un problème psycho ; juste parce qu’à l’époque être surdoué hyper actif semble étrange!) Ainsi,lorsque j’ai exprimé ma sympathie envers un « dieu » inexistant, on m’a fait bouffer un tas de médicaments(Je vous expliquerai qui est ce dieu dans d’autres posts, ce que je peux vous dire est que votre corps et la famille organique qui l’a aidée à se développer fait partie de cette divinité ,nous; sommes juste là pour s’assurer que l’environnement reste OK)
  3. M’adresser à des spécialistes en physique, astronomie et autres sciences quantiques…je dirai que actuellement je n’ai pas encore eu l’occasion de le faire, peut être que si ce que j’écris prend de l’ampleur cela se fera un jour. (Aujourd’hui, internet permet de faire facilement ce genre de choses)
  4. Mettre des pancartes partout, créer des séminaires et avoir quelques visiteurs juste intéressés par le café gratuit. Au pire, pour avoir l’air ridicule ensuite…non merci, les années 2005 ont été un enfer pour moi car à l’époque ; j’ai essayé. Après tant d’années passées, je peux dire que c’était trop tôt. En effet(c’est pour cela que je reprends le flambeau), cela n’aurait jamais pu fonctionner ; mes connaissances étaient visionnaires et ne me donnaient pas le droit de changer radicalement le cours des événements (Lorsque le futur s’accomplit de manière calculée, on peut facilement le prévoir…mais est ce qu’il est ainsi écrit à l’avance ? Est ce nous qui l’écrivons où alors subissons nous l’avenir? Je tenterai de m’expliquer dans un autre post à ce sujet)
  5.  Avoir un bout de doigt arraché,
     vivre obèse et porter des semelles qui souderont mes vertèbres à force de les porter,
     cacher ma surdouance à tout le monde, car sans cela j’étais « mal vu » auprès de ceux qui s’amusent en classe,
     réussir les tâches que les « adultes » m’ont demandé d’accomplir(ceux qui savent se qu’ils disent,sois disant car ils sont les héritiers de ceux qui ont bâtit le monde qu’ils entretiennent actuellement)
     lutter contre mon envie de monter sur un podium, expliquer aux gens ce qu’il faut changer ; soulever une foule et libérer le peuple.(Permettre juste un nouveau départ en abattant toutes les règles et grâce à un référendum, créer de nouvelles lois ; beaucoup plus équitables pour tous)
     Avoir un chef,dont le début du prénom est un SA (Samir) et que la fin du nom est TAN (…saclatan),qu’il m’impose de revenir de vacance; travailler 14h d’affilée (en Belgique, c’est 100% illégal)
     Je résiste, lutte intérieurement et finalement le burn-out à raison de moi ! Je me retrouve la tête dans mes deux mains à me demander qu’est ce que j’ai fait qui n’a pas été(Car en bon citoyen que je suis, j’estime ; après avoir tout tenté, que c’est encore de ma faute si cela ne va pas)
     je crée un blog, avec pour but de départ d’aider les gens à aller mieux. Le début tout pourri, je fais crédit, prends des cours et me voilà avec un blog bancal sans trop savoir quoi faire avec…la misère en beaucoup plus cher…
     Je rencontre l’ASBL Avomarc (Décembre 2017); je sens que mon burn-out s’en va pour de bon (probablement, car le défi que je remplis est à la juste mesure de mes compétences)

Et nous y voilà, sur mon blog en train de tapoter le clavier afin de vous écrire ces mots. Sur le court terme, je fais cela pour rien, mais pour le futur que je désire changer…cela représente une bouteille à la mer(et qui sait celui qui lira le message)

Ainsi, je me permets de reprendre ce qu’un grand homme à dit(dont je n’ai plus le nom)
Lorsqu’une personne se répète indéfiniment, cela rend idiot ! Qu’elle écrive un livre et vous l’envoie le consulter ; cela sera plus malin, car si elle a la possibilité de changer le monde ; elle n’a pas la possibilité d’enseigner ce qu’elle peut apprendre.

Il est actuellement 10h19 (matin), je réfléchis à ma journée et ce que je désire encore accomplir.
Je pense faire du sport dans ma salle privée et écouter une formation en anglais sur le blogging.
J’ai repris le « régime » et désire tomber sous la barre des 90 kg.
Ne pas manger de glucide est une véritable torture, hier, j’ai craqué pour une cuillère de miel et une biscotte lol
J’ai l’impression que je suis en manque et que j’irai bien au magasin déchirer un paquet de bonbons. Suivre mes émissions sur le sucre est une torture psychologique.
Le temps doit passer et surtout, le poison doit quitter mon organisme.

Actuellement, mes plus gros défauts sont :( *pour ceux que j’aimerai corriger)

  1. Je fais du sport, assez souvent.
  2. Je me tiens informé et je continue de me former tous les jours.
  3. Je limite la nourriture que je mange.(car avec tout se que je sais,tout se qui n’est pas homemaide est à laisser au magasin)
  4. Mes pulsions d’homme face à la facilité d’accès à des sites internet X sont difficiles à contrôler(*une technique que j’aimerais mettre en place est le NO FAP, en attendant, j’attaque une addiction à la fois)
  5. L’alcool et ces méfaits(*J’en consomme trop, souvent;…une bouteille de vodka part en quelque jour. Je ne connais que trop bien la détresse du surdoué qui consomme des produits afin d’avoir un semblant de contrôle sur son esprit déjanté…il est temps de stopper tout ça et revenir vers un état sain.)
  6. Mon manque de social me pousse à douter de moi et d’avoir peur des inconnus(*heureusement que cela m’érafle sans m’accrocher, car ensuite, on s’isole et enfin, on se terre chez sois…)
  7. Mes soucis financiers(*quand la vie à décidé de vous tacler, elle ne vous rate pas ; j’ai dû régler un tas de choses ces derniers temps que je peine à manger correctement, soit je trouve des gens comme toi qui s’intéresse à mon travail et me rémunère d’une manière où d’une autre[cela peut être en partage sur les réseaux sociaux] alors je vais devoir raccrocher)

 

Que j’aimerais que tout, soit plus simple…

Il est temps pour moi d’aller me balader un peut afin de me changer les idées, j’espère pouvoir écrire autre chose et évoluer vers ce que je voudrais réellement enseigner(Perte de poids, entretient du muscle, développement musculaire, nutrition, …et pleins de bonnes choses pratiques)
Pour l’instant, mon véritable focus étant d’écrire ce qui me passe par l’esprit afin de créer de nouvelles connections neuronales et par la même occasion renforcer celle existante(Simplement en répétant de nouvelles habitudes que je désire accomplir régulièrement dans l’avenir)

Ça me fait plaisir de penser que je ne fais pas ça pour rien et qu’un jour, une personne m’écrira un commentaire pour ouvrir la conversation sur ce que je viens de dire plus haut ^^

En tout cas, merci pour le temps que vous avez pris pour me lire.
Sur ce, bonne journée à vous.

​Read More
La nutrition - alimentation, Le sport - activité physique, Merci pour votre soutien, Mon histoire, mes objectif, Obésité - Surpoids

Moi,face à la période sombre du BurnOut

Moi,face à la période sombre du BurnOut

Bien le bonjour à tous ceux qui liront ce post…

En fait, j’aimerais commencer notre aventure quelque part ; ainsi, il y aura moi écrivant ces lignes et vous, devenant fidèle aux informations que je vous délivre en revenant régulièrement sur mon site…

Voilà, ce qui dans un mois devra être accompli… Mais j’ai bien peur, de ne pas y arriver.

Pour commencer quelque part, je m’expliquerai simplement en vous disant que j’ai dû faire une énorme introspection dans ma vie ; ceci afin de déterminer le parfait équilibre entre « le travail » et obtenir un semblant de « liberté » procuré par l’argent que celui-ci me rapporte pour payer mes taxes.

Cela n’a pas été facile car ayant démarré ma vie de travers, j‘ai toujours eu l’habitude de me cacher jusqu’a tellement bien le faire que j’ai fini par jouer un rôle dans ma vie plutôt que d’occuper le corps(qui d’ailleurs souffre beaucoup, au vu de mon incompétence à communiquer avec lui)

Ainsi, il m’a fallu tout perdre afin que le vide fasse partie de mon quotidien.
Dans l’ordre et en énorme résumé :

Une sortie de route où je manque de perdre la vie me fait prendre conscience que la fatigue peut me tuer. La chance d’avoir tenu, voiture bloquée côte à côte à 120 km/h tient du miracle et je suis content de m’en être sorti indemne.
Le chef, roitelet du site où je travaillais me téléphone, me propose activement d’abréger mes vacances et me sommes de travailler plusieurs jours avec un planning trafiqué (7h->14h et le même jour 14h->21) plusieurs jours d’affilée. Cela se passe mal, je ne m’écrase pas et ne me laisse pas faire.
Je me retrouve en maladie forcée,car la veille avant cette journée de 14h d’affilée de travail, je ne dors pas; je vais donc vois le médecin afin d’avoir son avis.  Il me met au repos.
15 jours se passent, je dois reprendre le boulot… insomnie sévère… remédecin, qui m’envoie vers des spécialistes.

  1. Je prends mon mal en patiencemet en place les rendez vous et c’est parti. Je vois ressources humaines(on me dit de soigner mon burnout d’abord),le psychiatre me déconseille tout contact avec la source de mon stress(en gros, tout contact avec le boulot),le psychologue comprend que j’ai besoin de reconnaissance et pas de bêtement obéir sans réfléchir,l‘avocat m’explique que je dois passer en procédure longue et compliquée en interne…et le médecin conseil veut me voir travailler.(voici un résumé de ma période burnout décembre 2015 à octobre 2017)
  2. Je décide, à force que la vie m’offre des claques au visage ; de comprendre en moi ce qui ne va pas. Je lis donc plus de livre en rapport avec ma difficulté et ce qu’il en ressort est que le poison qui coule en moi m’a peut-être été transmis durant l’enfance.
  3. Je réfléchis, et mis à part des êtres bienveillant(avec leurs problèmes d’adultes)je vois un gros choc(une partie de l’index gauche arraché dans un accident à l’école lorsque j’avais 3 ans)
  4. Humiliation de par les autres élèves, ma joie change et je deviens méfiant. J’estime donc cette période comme déclencheuse de quelque chose en rapport avec la timidité et un manque de confiance(le fait de vieillir m’a fait prendre un chemin où la confiance en moi était difficile à mettre en place)
  5. Ainsi, après avoir compris cela, j’ai reporté sur les événements de ma vie cette variable et j’y ai vu pas mal de choses intéressantes(je vous passe les détails, mais beaucoup de décisions prise ont eu un sacré impact, à l’heure où je vous parle)
  6. Ma petit amie décide de rompre la relation que nous avions…peut avant mon anniversaire. Je demande à mes parents de veiller sur mes animaux ; moi, je m’exile à la mer.
    Je parle anglais avec pleins de monde, je dors dans ma voiture,je mange des produits du magasin après les avoir achetés, je m’entraîne et me lave au basic fit. Cela dure 3 semaines…
  7. J’y rencontre une fille qui me fait prendre conscience que j’ai perdu une de mes principales valeurs…  Si tu veux venir en aide aux autres, tu dois d’abord être bien toi-même…à partir de ce moment,j’ai revu les années passée et comment je me suis fait lâchement exploiter dans le gardiennage
  8. Tout me semble clair, je revois mon ex petite amie décide que tout va mieux, signe mon C4 pour force majeure et rejoint l’équipe chômage…le forem m’appelle, me donne une tâche à accomplir…trois mois plus tard…dépression post burnout(j‘étais incapable de prendre en charge la tâche que le monsieur m’avait confiée… Pourquoi?)
  9. Je vogue, çà et là en me sentant perdu. Ayant pris l’habitude et goût à vivre chez moi, j‘occupe maintenant ma maison.Jaurai aimé que mon ex copine vienne vivre avec moi; sans succès.
  10. Se faisant, je m’aperçois que ma maison est restée en travaux depuis son achat et qu’il reste énormément à faire pour la rendre habitable(une des multiples raisons déclencheuses cachées du burn-out)
  11. Le fait de vivre à mon domicile m’oblige à le chauffer, mais cela à un coup, 1777,79 euros +1328.89 euros à rembourser…je prend conscience que l’argent me pose soucis.J‘ai beau avoir mes parents pour m’aider; rien n’y fait(alors que j’ai 37 ans…sans enfants, je me dis que je dois avoir des difficultés quelque part…pour être sincère avec vous)cela est impensable,pourtant je suis là pour exprimer le contraire.
  12. Je jongle avec les dettes,crédits et taxes quelconques…je reprend le chômage et décide de me lancer en tant que indépendant. Après tout, j‘ai terminé des études de nutrition et instruire des gens motivés me plaît plutôt beaucoup.
  13. J’obtiens une dispense de 6 mois et après un atelier UCM sur le crowdfunding, j’apprends l’existence d’un espace coworking.
    Je m’y rends et j’apprends l’existence d’une ASBL appelée avomarc.
    La dame,très réactive et disponible m’invite rapidement à son bureau afin de remplir les papiers car une formation avait lieu les deux semaines qui allaient suivre.
  14. Énorme boost grâce à eux,… je sent que mon burnout est moins présent, ma mémoire refonctionneje pense être sur la bonne voie.
  15. Mon ex petite amie me quitte, je me retrouve seul chez moi.
  16. Mon chien meurt(lundi 05/03/2018 à 2h30 du matin)
  17. Aujourd’hui, je panique, car il ne me reste que peut de temps afin de prouver à avomarc que mon projet est rentable et surtout,qu’il est utile.(car soit je produit du contenu et je gagne un salaire grâce à lui,où alors,je reprend un job de salarié et s’en est fini de mon rêve d’aider les autres)

Voilà, je ne vous ai pas tout partagé, mais j’ai tenté de parcourir dans les grandes lignes les événements qui ont rythmé ma vie, durant une sacrée période. Car mon burn-out à probablement pris racine il y a longtemps, ce n’est qu’à force de prendre des coups que mon corps en a eu marre et s’est « défendu » tout seul.
J’ai donc dû, apprendre à faire le vide au plus profond de moi et commencer à écouter ces besoins.

J’ai donc, durant cette période, expérimenté plusieurs manière pour perdre du poids :

  • La manière Dunkan
  • Weightwatchers
  • le jeune
  • le jeune intermittent
  • la monodiète
  • l‘alimentation végétarienne
  • le régime low carbs hight fat
  • une diète composée de lipide et glucides
  • la diète céthogène 
  • la diète sans sucre,n’y goût sucré.
  • le sport à outrance(jusqu’à 2 X 2h par jour)

Je ne peux vous dire qu’une seule chose, qui après avoir tout vécu pourrait paraître évidente : rien de tout cela n’est efficace si l’on ne sait pas où on s’engage. Pour résumer, les petites phases test que j’ai fait ont plus perturbé mon métabolisme et en rien ne m’ont aidé à perdre du poids.
J’ai bien perdu des kilos, mais les petites poches contenant le gras vont trop vite pour se remplir(une fois pleines, elles se divisent sans jamais plus s’en aller) 

Je suis donc arrivé, à un prototype qui une fois mis en place, devrait permettre à n’importe qui ; qui veut absolument perdre du poids, de se prendre ainsi en charge et surtout de contrôler sa faim.

Je le teste actuellement sur moi pour l’instant, mon résultat étant un contrôle de mon appétit et surtout moins de fringales. Mon poids est stable et mes muscles saillants(je vais reprendre les vidéos YouTube, allez y faire un tour ^^)
Je laisse mon meilleur allié faire son travail(le temps) et j’espère ; grâce à l’expérience que j’ai cumulée, vous faire un jour part de mes récentes découvertes et qui sait, de vous en faire profiter

Merci pour le temps que vous avez pris pour me lire :)

Ps: le corps possède les os qui reposent sur du cartilage pour éviter le contact douloureux os contre os, celui-ci souffre lorsqu’il y a surpoids et se déforme pour permettre de soutenir la charge constante.
Pour éviter ainsi de tomber en surpoids, il faut manger la juste quantité sans faire d’excès.

​Read More